Une matinée de chasse-photo !

 

Sans bruits , vous marchez sur le macadam où vous ne risquez pas de faire craquer une branche morte ! Vous longez la lisière de la forêt encore agitée du tapage des animaux nocturnes ! Depuis cinq heures , vous êtes levé , la fraicheur s'infiltre sous vos vêtements , et vous frissonnez en écoutant la vie de la forêt ; vous avez peur de froisser ce " faux silence " troublé par le cri d'une chouette ou la fuite d'un lapin ! Votre regard s'use à essayer de discerner les ombres , un peu suspectes et inquiétantes ! Des effluves compliquées , de pins , de terre humide , et aussi ce fumet subtil de la faune , viennent charmer vos narines , qui s'emplissent au rythme de la respiration ralentie pour mieux surprendre ...


N°63


... Surprendre au détour d'une coulée , la tache rousse d'un écureuil perché sur une branche basse . Il vous surveille , étonné de vous voir de si bonne heure ! Pas un geste ! L'appareil dans la main , vous ne bronchez pas ! Vous l'admirez ! Vous préférez qu'il reste là , plutôt que de le voir s'enfuir avec un petit cri plaintif ! Vous êtes là pour les chevreuils ! Alors , vous gardez cette rencontre comme un clin d'oeil que vous fait la forêt ! Tiens , le voilà qui remonte , serein et léger , vers son nid de branchettes , là-haut dans la cime ! Un dernier regard , et vous continuez le long de ce sentier où flotte l'odeur de la forêt qui se sèche sous le soleil matinal !


                             

                  N°64

 

Soudain , un merle cingle le silence de son cri d'alerte ! Stop !... Les sens aux aguets , vos yeux fouillent les taillis ! Vos narines s'enflent , vous analysez les bruits ! Le pied , gardé en l'air , redescend doucement ! Tout est calme , vous repartez lentement ! Derrière , sur la gauche , un aboiement rauque ! Les chevreuils vous ont senti ! Vous levez le nez pour prendre le vent , il va falloir les contourner ! Vous continuez ! Les pantalons mouillés par les hautes herbes , vous avancez vers le grand pin , pris comme repère ! Vous passez sous les branches basses ! Un frisson de dégoût ! Des gestes paniqués ! Pour vous débarrasser de la toile d'araignée que vous venez de fendre du nez ! Au moins , personne n'est passé par là !



                             

                  N°65

 

Cinq minutes , çà y est ! L'endroit favorable ! En haut d'une butte , derrière un rocher , sous les branches d'un pin ! Les chevreuils devraient passer en face , sur l'autre colline au versant dégagé ! Vous vous installez , et c'est l'attente !... L'attente sans bouger ou presque ! Sans bruits ! C'est dur ! Quand cela dure longtemps ! Par chance , une mésange vient vous tenir compagnie ! C'est une charbonnière ! Elle approche de branche en branche ! Du coin de l'oeil , vous la suivez ! Vous avez déjà son portrait , alors pas un geste ! Elle penche la
tête , curieuse ,
d'un côté puis de l'autre ! Vous souriez amusé ! Soudain , elle s'enfuit en zig-zag ! Une branche a craqué quelque part !



                             

                  N°66

 

Dans le silence revenu , plus épais ! Des pas froissent les feuilles
mortes ! Un homme ou un animal ? On peut confondre ! Tendu à
l'extrème , aux aguêts
dans votre cache , vous la voyez !!! C'est une chevrette ! Gracieuse , fragile , elle grimpe la tête penchée vers le sol ! Sa robe fauve et son arrière-train clair attirent les rayons du soleil ! Elle s'arrête , se retourne , et une autre la rejoint ! Ensemble elles suivent la coulée dans l'herbe ! Cà y est ! Elles sont assez près !
Clic-clac ! Elles sont dans la boite !
Trois bonds , un aboiement ! Elles disparaissent !... Un sourire aux lèvres , vous rentrez à la maison !
Il faudra attendre la fin de la pellicule pour voir le résultat !
( Ceci n'arrive plus avec le numérique !!! )


N°67

Pardonnez la qualité , c'est une copie d'argentique , pour l'histoire !!!

                                       
                 
                                 



             





 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement